C’est un phénomène de plus en plus courant : fortes de leur exportation à l’étranger, certaines entreprises proposent à leurs employés une mutation de leur poste dans un autre pays. Une aventure excitante et très enrichissante, mais qui représente souvent une organisation complète de son départ, puisqu’il s’agit d’un déménagement allant de quelques mois à plusieurs années dans certains cas. Alors, comment gérer vos possessions ? Que prendre avec soi ou pas ? Et quelles démarches sont à suivre avant de quitter le pays ? Autant de questions à se poser avant de se lancer dans l’aventure.

Que faire de vos biens durant votre mutation ?

Une mutation, quelle que soit sa durée, reste temporaire : elle peut être effectuée dans le cadre d’une mission de quelques mois comme d’un contrat de quelques années. Il est donc important que vous réfléchissiez à ce que vous allez faire de vos biens et notamment de vos meubles et électroménagers durant ce temps, puisqu’ils ne vous suivront pas dans l’avion. Plusieurs solutions s’envisagent alors. Vous pouvez soit les laisser à un membre de votre entourage le temps de votre mutation ou, le cas échéant, penser à la location de conteneurs d’entreposage. Cependant, pour un départ plus long, la vente ou la donation de vos affaires peut être à envisager. C’est donc une interrogation à ne pas négliger.

Les essentiels à prendre avec soi à l’étranger

Certains d’entre vous y ont peut-être déjà pensé, et pourtant, il est si facile de se fier à ses habitudes et négliger ce point capital : adaptez votre déménagement selon votre destination ! Car si dans certains pays, vous pouvez avoir besoin de gros pulls et d’affaires de ski, dans d’autres ce sera plutôt votre planche de surf et votre maillot qu’il faudra emporter dans vos valises. Vous devez donc prendre le temps de vous poser les bonnes questions avant de partir. Quel est le climat de ce pays et sa configuration ? Quels objets vous seront utiles et utilisables une fois sur place ? Si certains pays ont des voltages et des formats de prises de courant différents par exemple, ça ne veut pas dire que tous vos appareils sont bons à laisser, car certains pourraient très bien fonctionner.

Les démarches à faire avant votre départ

Enfin, la dernière partie de votre départ, mais pas des moindres, est de vérifier toutes les démarches à entreprendre avant de quitter votre nation. Devez-vous prendre des assurances supplémentaires, remplir des formulaires pour attester de votre absence, ou encore faire des vaccins nécessaires à la réglementation de votre lieu de mutation ? Renseignez-vous dès que possible auprès de votre employeur, et éventuellement dans une ambassade, cette institution étant familière de ce type de situation. Si vous avez des animaux de compagnies, assurez-vous également de connaître les exigences et les lois de votre lieu de mutation les concernant avant de partir.

Une mutation à l’étranger, plus qu’un simple déménagement

Vous l’aurez compris, une mutation à l’étranger est une formidable expérience, mais elle nécessite une certaine organisation vis-à-vis de votre quotidien. Et puisqu’elle est très souvent à durée déterminée, il faut penser non seulement au départ, mais également au retour dans son pays d’origine. À moins que votre expérience ne vous séduise tellement que vous songiez à l’expatriation !

Mutation à l’étranger : comment gérer votre déménagement ?