Air intérieur : les réflexes pour respirer un air sain

Alors que l’éclairage joue un rôle essentiel pour le confort de la maison, l’air intérieur est tout aussi incontournable pour le bien-être. À l’image de la pollution extérieure qui représente un risque environnemental en matière de santé publique, l’air intérieur l’est tout autant. Et pour cause, l’air intérieur peut être jusqu’à cinq fois plus pollué que l’air extérieur. L’air intérieur est chargé en champignons, en bactéries, en composés organiques volatils issus des matériaux, des COV et autres particules issues des produits ménagers sans oublier les polluants issus de la circulation routière notamment.

Bien entendu, les effets de cette pollution diffèrent du niveau de concentration en polluant, de l’âge et de la sensibilité notamment, il n’en reste pas moins qu’il existe des solutions pour respirer un air de bonne qualité. Quelques astuces à adopter et le tour est joué pour que votre intérieur respire la douceur de vivre et soit un cocon douillet. 

Purifiez l’air de votre cocon

Si les plantes dépolluantes (ficus, fougère, aloe vera, calathea, chrysanthèmes notamment) ne se suffisent pas elles-mêmes pour purifier l’air de manière significative, optez pour l’emblème de la tendance hygge et du slow life par excellence : la bougie. Parfumée, colorée, aux formes diverses et variées, la bougie Baobab crée aussi une ambiance douce et agréable. Une astuce et non des moindres tant cela peut être aussi une alternative naturelle. C’est le cas des bougies à la cire végétale de soja, de colza, de cire d’abeille, une mèche en bois local ou en coton bio en passant par des parfums à base d’huile essentielle ou de fragrances garanties sans agents chimiques ayant des effets cancérogènes, mutagènes ou toxiques.  

Ayez le réflexe antipollution

Désinfectants, déodorants, détergents … autant de produits qui contiennent des substances toxiques comme les COV. Parce que de nombreux produits du quotidien sont loin d’être sains, préférez des produits écologiques, sains voire également éthiques. Fort heureusement, il vous est possible d’identifier les cosmétiques plus sûres pour une beauté engagée et un air plus sain. Côté entretien, vous pouvez optez pour l’une des recettes naturelles fait maison. En marge, vous pouvez aussi préférer des revêtements de sol et de mur plus sains en misant sur des matériaux les plus naturels.

Chouchoutez l’air intérieur

Selon les experts, l’un des réflexes à avoir est d’aérer votre air intérieur. L’idéal est d’ouvrir en grand vos fenêtres matin et soir et à minima une bonne quinzaine de minutes. En marge, pensez aussi à aérer longuement lorsque vous faites des travaux de rénovation ou lorsque vous faites le ménage. Bien entendu, mieux vaut éviter d’ouvrir en grand vos fenêtres lorsque la circulation est dense ou encore lorsque l’exposition au pollen est trop importante. Pensez aussi à entretenir vos appareils de chauffage pour éviter que ces derniers ne dégagent du monoxyde carbone. En marge, lorsque vous achetez du mobilier neuf, pensez à aérer plus longuement. 

Pour finir, surveillez le taux d’humidité dans l’air, un taux trop élevé d’humidité est un terrain propice aux acariens, aux bactéries et aux champignons. C’est pourquoi, évitez de surchauffer votre appartement, utilisez un humidificateur d’air permettant de rétablir un taux d’hydrométrie normal au besoin, de bannir la cigarette à l’intérieur de votre domicile voire d’arrêter de fumer si tel est le cas.

Plus d'articles de Amélie Duchâteau

Tout pour faire des travaux soi-même

On peut très bien passer des années à vivre en tant que...
Lire la suite