Guide d’achat et d’utilisation d’un siège de bureau

Maux de dos et lombalgie font partie des soucis engendrés par une position assise prolongée, ainsi que par des travaux bureautiques face à un écran. Raison pour laquelle on utilise un siège de bureau ergonomique, avec un mécanisme performant et surtout adapté à la durée d’utilisation quotidienne.

Choisir en fonction de la durée d’utilisation

La durée d’utilisation est un critère de choix déterminant, en termes de siège de bureau.

Utilisation ponctuelle

Pour une utilisation ponctuelle, c’est-à-dire un maximum de 4 heures, on peut choisir entre un siège avec un mécanisme « standard » et un siège avec un mécanisme « basculant centré ». Le premier présente un dossier fixe et une assise ajustable en hauteur. Avec le second, un angle constant est préservé lors du basculement du dossier et de l’assise. Un mécanisme qui vise à mieux accompagner et à amortir les mouvements.

Utilisation quotidienne de moins de 7 heures

Pour une utilisation quotidienne de moins de 7 heures, un siège avec un mécanisme « contact permanent », ou bien un mécanisme « basculant axe décalé », est recommandé. Pour le premier, le dossier vous suit les mouvements, avec la possibilité de le verrouiller à la position souhaitée. Sa force de rappel peut également être réglée, de manière à l’adapter à la morphologie et au poids de l’utilisateur. En ce qui concerne le mécanisme « basculant axe décalé », on note un axe de rotation qui se déplace vers l’avant, ce qui permet de toujours garder les pieds en contact avec le sol.

Utilisation quotidienne de 7 heures et plus

Pour une utilisation quotidienne de 7 heures et plus, un fauteuil de bureau avec un mécanisme « synchrone » s’impose. Très ergonomique, il est le mieux indiqué pour un travail devant l’écran. Le confort de l’utilisateur est assuré par un bon rapport entre le dossier et l’assise, dans leur inclinaison. Un siège dit « synchrone » est aussi au petit soin de la colonne vertébrale, grâce à son système anti-retour de sécurité.

Ajuster son siège dans les règles de l’art

Afin de mieux garantir un confort optimal sur son bureau, il faut aussi savoir régler son siège.

Le dossier

Dans son rôle de support du bassin, le dossier doit être adapté à la courbure lombaire. Mieux vaut donc en ajuster l’inclinaison et la hauteur en conséquence. Le tout est d’assurer qu’une grande partie du dos reste bien en contact avec le siège.

Les accoudoirs

Les accoudoirs doivent permettre aux bras d’être pliés à angle droit, quand l’utilisateur est assis bien droit sur son siège. Pour remplir ces conditions, un petit réglage en hauteur est de mise, de manière à ce que la partie inférieure des coudes effleurent à peine les accoudoirs.

La hauteur

Pour le réglage en hauteur, une astuce consiste à se tenir face au siège, puis de faire en sorte que le niveau de l’assise soit en dessous des genoux.

L’assise

La profondeur d’assise est aussi déterminante en termes de confort. Elle doit permettre à un utilisateur assis bien au fond de son siège de garder les pieds à plat sur le sol, avec la possibilité d’insérer quatre doigts entre la bordure de l’assise et le creux de ses genoux.

Amélie Duchâteau

Parce que la décoration de votre intérieur traduit vos goûts, vous devez faire en sorte qu’il soit des plus élégants. Je vous propose à cet effet de découvrir régulièrement des tips, des astuces des DIY et autres bons plans qui devraient vous aider à parfaire votre déco!

Articles récents