L’astuce infaillible pour bien dormir

Chaque jour, les Français dorment en moyenne 7 heures et 47 minutes par nuit (soit l’équivalent de 118 jours dans une année). Mais voilà, un Français sur trois souffre de trouble du sommeil et ne peut rejoindre Morphée. Si ces dysfonctionnements des cycles du sommeil sont classés en trois groupes (dyssomnies, parasomnies, mais aussi troubles du sommeil liés à des maladies comme la dépression par exemple) il n’en reste pas moins qu’une chose est sûre : inutile de rester éveillé dans son lit plus d’une vingtaine de minutes. Bien entendu, il existe aussi d’autres règles simples à suivre pour dormir du sommeil du juste comme le fait de privilégier des activités relaxantes, de ne pas dîner de manière trop copieuse, d’éviter l’alcool et les excitants, mais aussi le fait de se coucher dès les premiers signes de fatigue. Pour autant, il est une chose que les Français ignorent : la relation étroite qui existe entre la literie et le sommeil. Alors que nous prenons soin de nos pieds en optant pour la bonne paire de chaussures, pourquoi ne pas faire de même avec notre sommeil en choisissant la bonne literie ?! Dès lors, rien de tel que de se rendre dans un magasin de literie. Et pour acheter le bon matelas, gros plan sur les principaux critères à prendre en compte. 

Dormir comme une souche en optant pour le bon matelas

Il est essentiel de choisir un matelas adapté à ses besoins pour bien dormir. Et, pour cela, il est des critères essentiels à prendre en compte avant de prendre la bonne décision en se rendant dans un magasin de matelas. C’est d’ailleurs LA solution pour un sommeil réparateur et, sans dépendance

Choix du matelas : la suspension

Le premier point et non des moindres est la suspension. Latex, mousse, ressorts, chacun possède des avantages qui s’adaptent aux besoins de chacun. 

Le latex est une matière dérivée du caoutchouc. D’origine naturelle ou synthétique, le latex crée plusieurs zones de confort pour assurer un maintien adapté à l’ensemble du corps. Zones de confort qui peuvent varier de 3 à 7 selon les modèles. En règle générale, il convient d’opter pour les 5 zones de confort. En outre, le latex est une matière bien aérée qui assure la bonne ventilation du matelas. 

Il est aussi possible d’opter pour la mousse. La mousse polyéther est à privilégier pour un couchage d’appoint. Présentant une tenue plus importante dans le temps, la mousse polyuréthane est à privilégier pour un usage quotidien. À noter que la suspension est ferme et n’est pas adaptée si le lieu présente un taux d’humidité important. La mousse à mémoire de forme (autrement appelée viscoélastique) est idéale pour celles et ceux qui souffrent de maux de dos. Cependant, mieux vaut l’éviter si l’on est une personne qui transpire beaucoup, ce type de matelas n’évacue pas correctement la transpiration.

Il existe aussi des suspensions à ressorts. Les ressorts coniques sont historiquement les plus utilisés. Ces derniers présentant un défaut de longévité, mieux vaut leur préférer des ressorts à multispires ou ensachés. À noter que les ressorts à multispires ne sont pas à préconiser pour un couchage double, du fait qu’il ne favorise pas l’indépendance de couchage, mais s’avère parfait pour un couchage simple. Les ressorts ensachés sont à l’heure actuelle la technologie de ressorts la plus aboutie, et ce, pour un couchage simple ou double. Plus le nombre de ressorts est important, plus la qualité de sommeil le sera aussi. 

Choix du matelas : le soutien

La fermeté est également un critère important pour se reposer comme il se doit et ne pas ressentir au petit matin les effets néfastes d’un manque de sommeil. En général, le soutien va de souple à très ferme. Pour celles et ceux qui souffrent du dos, mieux vaut privilégier un soutien ferme. Ensuite, la fermeté dépend de notre poids. Plus, notre poids est important, plus le matelas doit être ferme. Pour choisir le meilleur soutien, rien de tel que de se référer au tableau de fermeté du fabricant. Et, le fait de tester différentes fermetés permet de savoir celle qui nous convient le mieux. 

Choix du matelas : le garnissage

Bien qu’il ne soit pas un élément de soutien contrairement à la suspension et à la fermeté, le garnissage est plutôt un élément de confort. Et bien entendu, pour se lover chaque nuit dans un matelas et faire qu’il devienne le cocon idéal, mieux vaut ne pas occulter cet aspect. Indispensable pour la qualité du matelas, le garnissage l’est tout autant pour bien dormir. Pour cela, il est possible d’opter pour un matelas qui fait la différence entre « face hiver » et « face été », d’opter pour une matière à la douceur incomparable comme le cachemire pour un confort encore plus agréable. En marge, pour des raisons d’hygiène, le must est de privilégier un matelas déhoussable. Pour autant, cela n’empêche pas de l’entretenir régulièrement si tel n’est pas le cas, en passant l’aspirateur une fois par semaine notamment. 

Pour finir, si l’on reprend l’exemple de la paire de chaussures qu’il convient de ne pas acheter ni trop grandes ou trop petites, il en est de même pour le matelas. La taille du matelas est un critère de choix essentiel. Pour opérer le meilleur choix, la taille dépend là encore de la corpulence. Pour qu’il soit confortable, ce dernier doit être de 20 cm plus grand que notre taille, mais aussi au minima de 90 cm de large pour une personne seule et de 160 pour deux personnes. Cela est essentiel pour absorber les 40 mouvements nocturnes que nous faisons en moyenne chaque nuit. 

Plus d'articles de Amélie Duchâteau

La location de votre matériel de déménagement auprès d’un professionnel

Passer par un professionnel pour la location de son matériel de déménagement...
Lire la suite